Dans Cet Article:

Le Congrès détermine les taux d’intérêt sur les prêts étudiants administrés par le gouvernement fédéral, mais Le Congrès change souvent d’avis sur ce que ces taux devraient être. Ils varient en fonction de l’année au cours de laquelle l’élève a emprunté de l’argent, ainsi que du programme qu’il a emprunté et de ses besoins financiers.

Prêts directs non subventionnés

Direct prêts non subventionnés - ceux qui accumulent des intérêts dès que l'argent est dispersé - sont disponibles pour la plupart des étudiants de premier cycle inscrits dans des programmes menant à un grade dans des universités accréditées, selon le ministère de l'Éducation. Ces prêts proviennent directement du ministère de l'Éducation plutôt que d'une banque privée. Les prêts émis entre le 1er juillet 2015 et le 1er juillet 2016 sont assortis d'un taux d'intérêt de 4,29%. Cela représente une légère baisse par rapport au taux de 4,66% appliqué aux prêts octroyés entre le 1er juillet 2014 et le 1er juillet 2015. Les étudiants empruntant durant cette période ont obtenu un résultat un peu moins bon que celui des étudiants ayant emprunté de l'argent en 2013, avec un taux de 3,86%.

Prêts Directement Subventionnés

Direct prêts bonifiés sont disponibles pour les étudiants de premier cycle dans les programmes d'études dans les collèges accrédités qui répondent aux critères du ministère de l'Éducation pour les besoins financiers. Ces prêts ne commencent pas à accumuler des intérêts jusqu'à ce que l'élève quitte l'école. Les critères sont compliqués et dépendent du revenu familial, des dépenses familiales et des frais de scolarité. Historiquement les prêts subventionnés portent des taux d’intérêt plus bas que les prêts non subventionnés. De 2011 à 2013, leur taux était de 3,4%, contre 6,8% pour les prêts non subventionnés. Les taux d'intérêt appliqués aux prêts directs subventionnés étaient identiques à ceux des prêts directs non subventionnés - un peu plus de 4,5% - allant du 1er juillet 2014 au moins au 1er juillet 2016.

Étudiants gradués et professionnels

Les étudiants inscrits dans des programmes de troisième cycle et des programmes de diplômes professionnels comme le droit et la médecine peuvent être éligibles pour recevoir des prêts directs non subventionnés, mais les tarifs sont plus élevés que pour les étudiants de premier cycle. Les prêts d'études aux cycles supérieurs émis du 1er juillet 2015 au 1er juillet 2016 sont assortis d'un taux de 5,84%, soit plus d'un point de pourcentage de plus que les taux du premier cycle.

L'impact des taux d'intérêt

Les taux d'intérêt font une énorme différence dans le coût global d'un prêt étudiant. Si un étudiant contracte un prêt direct non subventionné de 10 000 USD au taux d’intérêt maximum de 6,8% et le rembourse en 10 ans, il pourrait payer plus de 8 000 USD d’intérêts. Le même prêt à un taux de 3,4% ne générerait que 3 500 dollars d’intérêts au cours de la même période.


Vidéo: Savoir calculer l'intérêt sur un prêt à paiements mensuels